• Laibach


    Un autre groupe accusé de la pire horreure qui soit , .... de nazisme


    Laibach est un groupe de musique industrielle slovène. C'est l'un des premiers groupes de ce genre musical à avoir atteint une renommée internationale, à l'instar de Ministry. Il doivent notamment leur succès à une reprise de Life is life de Opus, parue sur l'album Opus Dei, publié par le label Mute, mais leur renommée dans le milieu industriel remonte à leurs débuts.

    Le nom du groupe est du au nom allemand historique de Ljubljana.

    Laibach a longtemps été assimilé à l'extrême-droite et soupçonné de sympathies pour le "diable"... Il est de fait vrai que le groupe a eu notamment en France le soutien du fanzine L'Appel du Cerf, d'orientation Nationale-Révolutionnaire, auquel a notamment collaboré le musicien et patron de label Bertrand Burgalat. Pour autant, il est aujourd'hui difficile de prendre Laibach pour un groupe "nazi" ; lors de leur tournée pour l'album Volk, un drapeau israélien était notamment visible sur scène.

    Il est impossible de comprendre ce groupe sans tenir compte de l'histoire de la Yougoslavie et de l'Europe en général. Ce groupe est la version intellectualisée et conceptualisée de Test Dept. Son image de marque est la création d'albums hautement conceptuels mêlant subtilement subversion, idéologie et poésie. Avec l'album Opus Dei sorti en 1986, on est peut-être dans la quintessence de l'expression industrielle : Réussir à démontrer quelles sont les techniques de contrôle de notre monde en parodiant des hymnes populaires des groupes Yes ou Queen révélant le contenu idéologique et totalisant implicite de ces chansons et en s'en moquant en les comparant à des marches militaires. C'est la naissance du mythe Laibach à l'ouest (à noter le morceau How the west was won -Comment on a conquis l'ouest- dans le même album) et aussi de la guerre menée contre ce groupe et ses protagonistes depuis.

    À retenir le coffret, plus confidentiel, Krst Pod Triglavom sorti à la même époque qu'Opus Dei. Cet album renoue avec les fortes racines littéraires, historiques et poétiques du groupe mais aussi avec ses expérimentations sonores basées sur des formes musicales moins classiques que le rock donc moins à l'ouest et plus proche de l'esprit de l'est. Ce coffret est considéré comme le chef d'œuvre du groupe.

    Aujourd'hui le groupe se fait plus rare et est devenu une sorte de référence incontournable. On notera que Laibach est l'entité la plus connue d'une nébuleuse d'artistes slovènes rassemblée sous le nom générique de NSK (Neue Slowenische Kunst) qui comprend théâtre (Noordung), musique (Laibach), peinture (Irwin), affiches/propagande (NK), philosophie (department of pure and practical philosophy).

    Les lectures approfondies du philosophe et psychanalyste Slovène Slavoj Zizek et celles du philosophe américain Alexei Monroe vous aideront à vous retrouver dans ce labyrinthe hautement provocateur. « Fondamentalement, le travail des groupes liés au NSK représente une réponse artistique et culturelle face à la violence idéologique imposée par notre culture et sa théorie. » (Alexei Monroe)


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :