• Cradle of Filth




    Formé au début des années 90 par Dani, Nick et Robin, Cradle Of Filth est sans doute le plus célèbre et le plus controversé des groupes de black-metal actuels. Quoi de plus normal pour une formation qui, dès ses débuts, clame sa parenté avec la fameuse scène norvégienne et adopte le maquillage noir et blanc popularisé au début des années 80 par King Diamond de Mercyful Fate puis dix ans plus tard, par les musiciens de Darkthrone. "C'est comme si nous mettions un masque pour partir à la guerre" déclare d'ailleurs Dani dans une de ses premières interviews. <?xml:namespace prefix = o ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:office" /><o:p> 

    </o:p>Né en 1972, le chanteur, fondateur et principal inspirateur de Cradle Of Filth a suivi des études de littérature classique à l'Université de Colchester avant de s'en retourner dans son Suffolk natal où il réside maintenant avec sa fiancée et ses trois chats. Hadleigh, prés d'Ipswich où séjournent trois des membres du sextet fut, au 17éme siècle, l'un des villages où le fameux Matthew Hopkins, grand inquisiteur, le "Witchfinder General" de la chanson éponyme, tint séance publique et fit brûler moult sorcières présumées, et au final plus de 400 personnes.... 
    <o:p> 

    </o:p>C'est ici que vit Dani, dans une grande maison du 16ième siècle, entourée de champs, de bois et de châteaux en ruines, au milieu de ses chats, de candélabres et de lourdes tentures de velours pourpre: "Le fait que nous vivions au milieu de nulle part nous rapproche sans doute des groupes norvégiens". Çà et un amour déclaré pour les grands ancêtres du black-metal: Bathory, Mercyful Fate, Sodom, Venom. Ajoutez à cela une immense fascination pour le mythe du vampire, le groupe lui-même prétend jouer non pas du black-metal mais créer le Supreme Vampiric Evil, et la réputation de Cradle Of Filth grandit à pas de géant. 
    <o:p> 

    </o:p>Première démo, première tournée (en compagnie des maléfiques norvégiens d'Emperor), 1993 marque le véritable début de la carrière du groupe, d'autant que celui-ci s'enferme aux Academy studios de Dewbury, à la fin de l'année pendant deux semaines, en compagnie du très fameux Mags, ingénieur du son ayant collaboré régulièrement avec Paradise Lost, My Dying Bride et Anathema. Il en ressort avec les bandes de The Principle Of Evil Made Flesh, un premier album qui fera sensation, ne serait-ce que par sa pochete, pour le moins remarquable. "Tout le monde est désorienté par le Sexe et la Mort. Mais lorsque vous combinez les deux, vous pouvez obtenir quelque chose qui va au delà de ces éléments distincts" explique Dani, justifiant cette représentation de deux femmes dénudées et couvertes de sang, dans une étreinte à la fois ambiguë et sans équivoque. 
    <o:p> 

    </o:p>"Dark Romantic" est l'étiquette que s'attribue le groupe pour décrire une musique très personnelle, certes inspirée du black-metal, vocaux criard de Dani, nappes de claviers "atmosphériques" ou romantiques, passages ultrarapides alternant avec des séquences plus pesantes, mais qui va bien au delà. Une véritables bande sonore pour un film qui n'existe pas, ou pour le Dracula de Coppola, peut-être, le seul fidèle à l'esprit de Bram Stoker, écrivain anglais du dix-neuvième siècle qui a développé et stylisé le mythe du vampire moderne, en compagnie de Sheridan Le fanu, auteur de Carmilla, et qui constitue une autre des influences majeures de Dani, immense lecteur devant l'éternel. 
    <o:p> 

    </o:p>Des vampires, le groupe va pourtant en rencontrer de moins romantiques et de plus réels, entre certains membres du groupe (les frères Ryan, Paul et Benjamin et le guitariste Paul Allender, qui profitent de la gloire précoce du sextet pour aller voler de leurs propres ailes et fonder The Blood Divine), les managers qui partent avec la recette des concerts et une maison de disque (Cacophonous Records) tenue par un français qui s'obstinera à ne pas verser un sou de royalties sur les ventes de The Principle Of Evil. Sans compter les journalistes de l'hebdomadaire Kerrang! qui ne perdent pas une occasion de railler l'imagerie do groupe et, plus grave, sa musique.
    <o:p> 

    </o:p>Cette fois s'en est trop et Dani, n'écoutant que sa témérité, s'en va leur dire deux mots, accompagné d'un vulgaire canif et d'une bombe de peinture. Le premier pour impressionner les mécréants et la deuxième pour tracer un magnifique pentacle sur la porte des bureaux, entraînant l'intervention de la police et un premier scandale à l'actif du bouillant vocaliste. Celui-ci a bien raison de profiter de l'occasion pour se défouler car le calamiteux contrat signé avec Cacophonous va interdire quasiment toute activité au groupe pendant près de dix-huit mois. Au terme d'une interminable procédure légale, Cradle Of Filth cédera les droits du mini-LP suivant, Vempire, Or Dark Phaerytales In Phallutein afin de recouvrer sa liberté par la suite. 
    <o:p> 

    </o:p>Enregistré fin 95 et édité au début de l'année suivante, Vempire marque le retour en fanfare du groupe car personne ne l'a oublié, bien au contraire. Ayant intégré deux nouveaux membres, Damien au claviers et Stuart à la guitare, Cradle Of Filth est devenu le groupe le plus cité parmi les tape-traders, marquant de son empreinte l'underground gothique aussi bien que black-metal. Conscient qu'il faut désormais enclencher la vitesse supérieure, Dani et ses complices signent un nouveau contrat avec Music For Nations et retournent dés la mi-96 en studio. Cette fois c'est Kit Woolven, producteur des deux derniers albums de Cathedral, qui les conduit et les conseille dans les studios DEP de Birmingham (appartenant au groupe de pop-reggae UB 40). 
    <o:p> 

    </o:p>Fin août, les musiciens ressortent du studio après deux mois d'enregistrement ininterrompu et un joli dépassement de budget, Dani s'était quand même autorisé une petite pause pour se rendre aux Monsters Of Rock Festival de Donighton pour assister à la mini-prestation de Type O Negative, et présentent à une audience incrédule le résultat de deux années de travail (certains titres étaient déjà apparus sous une forme plus primitive sur Vempire): Dusk...And Her Embrace, une oeuvre totalement achevée aussi bien au niveau visuel que musical, et qui devient rapidement la meilleure vente de toute l'histoire du black-metal. 
    <o:p> 

    </o:p>Mais un nouveau drame, qui a débuté le <?xml:namespace prefix = st1 ns = "urn:schemas-microsoft-com:office:smarttags" /><st1:date w:st="on" Year="96" Day="12" Month="6" ls="trans">12 juin 96</st1:date> à <st1:time w:st="on" Minute="55" Hour="13">13H55</st1:time> à Soho, le quartier "chaud" de Londres, est en train de se jouer. Rob Kenyon, un fan de Cradle Of Filth âgé de 29 ans, a été arrêté par quatre policiers et emmené au poste de police le plus proche pour "port d'un T-Shirt obscène", contrevenant ainsi à un article de loi datant de 1839 qui n'avait pas été utilisé depuis plus d'un siècle. Rob est accusé d'avoir "offert une représentation sacrilège" en portant publiquement un T-Shirt représentant une nonne en train de se masturber "Vestal masturbation" est d'ailleurs l'intitulé de ce T-Shirt, arborant aussi le fameux logo de Cradle Of Filth et, au dos, un retentissant "Jesus is a cunt" (l'équivalent approximatif de "Jésus est une salope"). 

    L'affaire prend un tour très sérieux lorsque la Magistrates Court de Bow Street déclare le <st1:date w:st="on" Year="1996" Day="17" Month="9" ls="trans">17 septembre 1996</st1:date>, Rob Kenyon coupable d'avoir enfreint le Profane Representaion Act et le condamne à une amende de £90 (à peu prés <st1:metricconverter w:st="on" ProductID="900F">900F</st1:metricconverter>). Soutenu par le groupe et sa maison de disque, l'avocat de Rob décide de faire appel de cette décision que tout le monde considère comme inique et surtout dangereuse pour l'avenir de la liberté d'expression, pouvant autoriser, par un fâcheux précédent, tous les débordements à l'encontre d'artistes de tous bords: affaire à suivre... 
    <o:p> 

    </o:p>Les mois se succèdent, et les dates de tournée aussi: Cradle of Filth passe plus d'un an à sillonner le monde, écume les festivals, y compris aux Etats-Unis, et achève en décembre son périple par l'Australie et le Japon. Aussitôt de retour, le groupe entre en studio (à nouveau les DEP STUDIOS de Birmingham). Avec un line-up rénové (nouveau clavier), et, oserons nous dire, du sang neuf (!), Cradle Of Filth nous délivre le <st1:date w:st="on" Year="1998" Day="4" Month="5" ls="trans">4 mai 1998</st1:date> un pur joyau de violence, de beauté et de provocation. Avec "Cruelty And The Beast" le bal des vampires du 20ième siècle peut commencé.

    Article prit ici : http://filthdani666.skyblog.com/index.html


    NoisePod

  • Commentaires

    1
    lajujudu88
    Vendredi 9 Février 2007 à 20:54
    !!!
    jadorrrr cte clip vien fére un tour sur mon blog!! http://lescouleurdumond.skyblog.com!!!!! bonne visite éé lach tes com's!!!
    2
    MORTICIA
    Vendredi 16 Février 2007 à 17:47
    la video
    je les le dvd de cradle of filth est il ya cette chanson
    3
    Samedi 28 Mars 2009 à 15:35
    cradle of filth
    i love you cradle of filth
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :